fbpx

LE MARTYRE DU CHAT

Hommage à mes confrères assassinés

Cette sculpture du Chat inspirée du Martyre de Saint-Sébastien est très importante pour Philippe Geluck. Il a voulu, à travers elle, rendre hommage à ses amis et confrères dessinateurs ou journalistes victimes de la répression et du terrorisme.

Et, au-delà de l’épouvantable tragédie de janvier 2015, à tous les dessinateurs emprisonnés, torturés ou exécutés à travers le monde.

Cette sculpture est une ode à la liberté d’expression et au respect mutuel de gens épris de liberté, de tolérance et de fraternité.

 

— Philippe Geluck en scène —