fbpx

C’est une déjà longue complicité qui lie Geluck aux galeristes Alain Huberty et Marc Breyne. Ils se sont associés lors de nombreuses foires d’art prestigieuses comme la Brafa, Art Paris ou Art élysées… Philippe Geluck a aussi présenté d’importantes expositions dans leurs galeries de Bruxelles et de la rue Saint-Honoré, à Paris. Mais c’est la première fois que l’artiste accrochera ses œuvres aux cimaises du 36, avenue Matignon.

Que découvrirons-nous dans cette expo 2021 ? Rien que des travaux récents : dessins à l’acrylique (ci-dessus) en relation avec Le Chat déambule, dessins à l’encre de Chine (ci-dessous), toiles et résines petit format des sculptures monumentales (encore plus bas) et, bien sûr, sérigraphies et éditions numérotées…

Durant toute l’année 2020, l’artiste a mis à profit son confinement pour peindre et dessiner, comme jamais il n’avait pu le faire avant… Il a donc produit des dizaines de toiles et de dessins, parfois dans un style inattendu.

L’exposition du Chat à Matignon n’est pas que le prolongement du Chat déambule, elle est aussi une exposition totalement autonome. Ce qui les relie, c’est évidemment Le Chat, son auteur et une série de tableaux et esquisses à l’acrylique associés aux sculptures…

Par ailleurs, Geluck continue à rendre hommage, parodier, commenter le travail de ses illustres confrères. Lorsque Le Chat parle d’art, Picasso, Buren, Soulages, César et quelques autres ne sont jamais loin…

Une visite chez Huberty-Breyne permettra aussi d’admirer l’une ou l’autre sculpture au format original (50 cm) et en taille moyenne (110 cm), comme celle que les passants pourront caresser sur le trottoir, devant la galerie.

Et maintenant, nous allons arrêter de mettre ces belles images sur l’appli, car une exposition, ça se visite. Et puis, les œuvres sont tellement plus belles en vrai qu’en photo !